S’entraîner sur un tapis de course peut vous aider à courir plus vite

S’entraîner sur un tapis de course peut vous aider à courir plus vite

Parfois, une minute sur le tapis de course en vaut dix, mais le régime d’entraînement par intervalles 30-60-10, que nous abordons dans cet article, passera à toute vitesse sans que vous vous en rendiez compte. C’est parce que l’entraînement par intervalles, bien qu’assez court, est très efficace. En plus de vous aider à développer votre vitesse, ils améliorent votre système cardiovasculaire, brûlent beaucoup de calories et améliorent votre condition physique générale.

Comment le sprint vous aide-t-il à courir plus vite ? En plus d’adapter votre corps à la course rapide, il engage également les fibres musculaires à contraction rapide. Les fibres musculaires sont directement liées à la vitesse et à la force. Ils vous aident à courir plus vite et à sauter plus haut.

Le sprint vous aide à brûler plus de calories non seulement pendant votre entraînement, mais aussi après. Cela est dû à la sur-oxygénation après une séance d’entraînement (également connue sous le nom de « dette d’oxygène »). Votre corps doit travailler plus dur pour reconstituer l’oxygène consommé pendant un entraînement intense et utiliser plus d’énergie pour le ramener à un état de repos. Et pour brûler davantage de graisses et être déjà en pleine forme, utilisez une injection bruleur de graisse.

Les jours où vous vous entraînez pour la vitesse, vous aurez également besoin de plus de temps pour récupérer. Vous pouvez avoir envie de faire du jogging au lieu de marcher pendant la récupération, mais vous devez résister à cette envie afin de pouvoir ensuite faire votre meilleur sprint. Si vous ne vous reposez pas suffisamment avant chaque round, vous ne serez pas en mesure de réaliser vos meilleures performances.

Essayez cet entraînement 30-60-10 sur le tapis de course pour courir plus vite.

Cet entraînement consiste à faire un sprint de 30 secondes, à récupérer en marchant pendant 60 secondes et à répéter le cycle 10 fois.

Ne donnez pas toute votre énergie dans les premières approches. Votre sprint doit commencer à environ 8 sur une échelle de 1 à 10. Au moment où vous atteignez le dernier sprint, incluez les 10 points.

S’il vous reste de l’énergie pour trottiner après ce sprint final, c’est que vous n’avez pas atteint votre potentiel maximal et que vous devriez reconsidérer la qualité de votre course. Par exemple, fixez-vous comme objectif de courir tous les sprints à la même vitesse ou légèrement plus vite à chaque tour. Voici à quoi cela pourrait ressembler :

Un échauffement à la marche de 60 à 120 secondes avec une intensité de 3 ou 4 sur une échelle de 10 points :

  • Sprint de 30 secondes à 8
  • Marche de 60 secondes à 3 ou 4 heures
  • Sprint de 30 secondes à 8
  • Marche de 60 secondes 3 ou 4
  • 30 secondes de sprint pour 8
  • Marche de 60 secondes 3 ou 4
  • 30 secondes de sprint à 9
  • 60 secondes de marche à 3 ou 4
  • 30 secondes de sprint à 9
  • Marche de 60 secondes 3 ou 4
  • 30 secondes de sprint jusqu’à 9
  • Marche de 60 secondes 3 ou 4
  • 30 secondes de sprint jusqu’à 9
  • Marche de 60 secondes 3 ou 4
  • 30 secondes de sprint jusqu’à 10
  • Marche de 60 secondes 3 ou 4
  • 30 secondes de sprint jusqu’à 10
  • Marche de 60 secondes 3 ou 4
  • 30 secondes de sprint à 10
  • Marche de 60 secondes à 3 ou 4
  • Faites une pause si nécessaire !

L’objectif est d’être complètement épuisé à la fin de la séance. La partie principale de l’entraînement ne dure que 15 minutes, il est donc important de donner le meilleur de soi-même. Prenez vos chaussures de course et commençons à courir !

Laisser un commentaire